Besoin de Japon, de Jean-François Sabouret

Je sais, notre dernier au voyage au Japon sur ce blog est encore tout frais. Mais que voulez-vous ? Quand on aime, on ne compte pas. Besoin de Japon est écrit par un Français, nippon dans l’âme : Jean-François Sabouret. Il y habite depuis des dizaines d’années, ses enfants sont nés là-bas, ses habitudes y résident.

Dans ce livre, il évoque les épisodes marquants qui ont poussé sa réflexion sur ce pays insulaire : les arts martiaux, la gentillesse et la confiance des japonais, les tanneurs nantis, l’influence de la Chine, la volonté de changement et de modernisation. Il en a vécu des situations qui seraient dites « hors normes » pour un Occidental : une grand-mère japonaise a voulu l’adopter, il a refait le monde avec un journaliste autour d’un bol de gyôzas en plein milieu de la nuit…

Ces souvenirs sont étiolés par les remarques – judicieuses – de l’auteur sur le mode de vie différent, le mode de penser qui nous est étranger mais qui est pourtant propre aux japonais. Il évoque aussi sa vie à l’université, ses errances dans les ruelles de Tokyo, la recherche de la maison parfaite (traditionnelle bien sûr). On tourne les pages, et on s’y croit vraiment, on côtoie les japonais comme si c’étaient nos voisins, comme si c’était naturel. Une lecture où nous sommes immergés dans ce pays si curieux. 

Toutefois, celui qui est à la recherche d’exotisme peut être déçu, il n’y a que très peu d’action, c’est avant tout une grande discussion, à tendance philosophique et sociologique, intéressante bien sûr, mais ce n’est une description de la vie au Japon qui mettrait en avant ces différences si croustillantes dont nous sommes souvent friands. Les années se croisent dans ce livre qui commence à dater un peu, or personnellement, j’aime bien qu’on me parle de Tokyo la technologique, la ville électricité par exemple… Bon, eh bien, pour ça, j’irai lire ailleurs.

Ce livre fut intéressant et m’a fait découvrir des choses, toutefois, il ne m’a pas comblé. On n’a rien à redire de l’écriture, ne serait-ce que quelques longueurs parfois, mais dans le contenu, je n’ai pas été entièrement satisfaite.

 

A lire tout de même si vous voulez vraiment prolongé votre voyage.

 

Jean-François Sabouret, Besoin de Japon, au Seuil, 18€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s