La carte et le territoire, de Michel Houellebecq

Vous assistez à beaucoup de mes premières fois sur ce blog. Aujourd’hui, mon premier Houellebecq, La carte et le territoire, et ce n’était pas une aventure anodine.

 

L’histoire est celle d’un artiste, Jed. D’abord, il a photographié des objets, mais très vite, il s’est focalisé sur les cartes Michelin, ce qui lui a valu une belle renommée et aussi de rencontrer la charmante Olga. Puis il revient vers ses fondamentaux, la peinture, pour représenter des métiers. De grands tableaux virent ainsi le jour, comme « Le journaliste Jean-Pierre Pernaut animant une conférence de rédaction. » Cette passion et cette profession va le pousser à la rencontre d’un écrivain français connu pour son penchant dépressif : Michel Houellebecq (oui, oui, le même qui a écrit ce roman).

Je vous comprends, résumé comme ça, ça n’a l’air très chatoyant, et ça ne l’est pas. Toutefois, il y a une certaine élégance dans la vie de Jed, qui n’est pas vraiment monotone, ni vraiment rocambolesque. On voit à l’œuvre quelques unes de ses errances artistiques, ses souvenirs amoureux, l’évolution de sa relation avec son père. Son entrée en société ne le change pas tant que ça, avoir de l’argent lui apporte le confort mais pas le bonheur.

L’apparition de la réalité, de notre réalité n’est pour moi pas tout à fait évidente dans les romans. J’ai eu beaucoup de mal à croiser Julien Lepers ou Beigbeder dans ces pages, ça m’a donné un certain sentiment de malaise, d’écœurement. Mais on peut dire que l’auteur est allé au bout de cette manœuvre puisqu’il s’est représenté lui-même (et pas qu’un peu) dans son roman. C’est très inhabituel, plutôt désarçonnant, mais ma foi, pourquoi pas ?

J’ai préféré la troisième et dernière partie aux deux autres, car celle-ci a plus de relief, d’action, de suspens même (bon, avouons toutefois que la fin m’a un peu déçue) : Jed Martin devra en effet aider un certain commissaire Jasselin dans la résolution d’une enquête pour meurtre : un assassinat mis en scène d’une manière atroce.

L’écriture de Houellebecq n’est pas déplaisante mais elle touche tellement le réel que j’ai eu du mal à l’apprécier vraiment. Je me plonge dans les romans pour aller dans un ailleurs, or là, je me suis retrouvée projetée dans Paris, dans une sphère artistique que je ne côtoie pas certes, mais j’ai du pénétrer tel un voyeur dans l’intimité de Jed, j’ai retrouvé des éléments de mon monde (un monde trivial, banal) que je ne m’attendais pas à voir ici, et je n’ai pas aimé ça. Bon, j’ai quand même fini ce roman, je ne me serais pas forcée si j’avais détesté. Je ne sais pas trop quoi en penser. Ce fut une expérience bizarre, presque intrusive. Je suis contente d’avoir testé mais de là à dire que je relirai du Houellebecq…

Michel Houellebecq, La carte et le territoire, aux éditions Flammarion, 22€50.

Publicités

5 réflexions au sujet de « La carte et le territoire, de Michel Houellebecq »

  1. Je n’ai lu de lui que « Les particules élémentaires » que j’ai plutôt apprécié. Cependant, comme toi, je ne suis pas certaine que je lirai un autre livre de cet auteur. Ou disons comme ça, il n’est pas dans mes priorités en ce qui concerne l’ordre de mes lectures.

  2. Perso, je l’ai lu et j’ai été prise par l’histoire. Mais j’ai pas aimé. Je trouve qu’il y des faiblesses, par exemple les pensées du personnages sont mal introduites. Du coup tu as un doute sur l’auteur réel des pensées : narrateur, auteur ou perso qui pense? Exemple sur des remarques sexistes ou homophobes. Ça passe pour de la complaisance. Ou alors c’est voulu ? En plus il fait de la pub pour ses potes… Mais ya aussi des bonnes idées : son propre perso qui fait pas envie du tout d’ailleurs et qui finit mal très mal… Effet de surprise sur ce qui lui arrive (transformation du roman en polar). Et il écrit quand même bien. Il a mérité le goncourt en soi. Mais ça m’a pas convaincu et des passages m’ont soulé voir carrement énervé. Après c’est une question de point de vue 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s