La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt

Retour à la littérature française avec Grégoire Delacourt et sa fameuse Liste de mes envies, que l’on a vu en devanture des librairies et des blogs très souvent ces dernières semaines.

Jocelyne a épousé Jocelyn. Elle tient sa propre mercerie dans la ville d’Arras où, il faut bien le dire, il ne se passe pas grand-chose. Pour occuper son temps et faire partager sa passion, elle crée un blog autour de la couture et du tricot, où elle fait découvrir les nouveautés de son magasin, des astuces et des créations faites mains. Ce site internet modeste mais écrit avec le cœur connaît un succès grandissant quand un autre événement vient bouleverser – en secret – la vie de notre héroïne.

Sur un coup de tête, elle achète un ticket de loterie. Sur un coup de chance, elle gagne. Elle remporte une somme si énorme qu’elle n’arrive pas à la saisir toute entière. Elle, mercière sans désir de grandeur, elle se retrouve à pouvoir s’offrir tout ce qu’elle veut. Alors elle fait des listes, et va chercher ce fameux chèque, ce petit bout de papier grâce auquel sa vie entière va changer.

Mais Jocelyne veut être prudente, elle sait que si la nouvelle vient se répandre, des gens viendront à l’aimer pas pour la bonne raison. Alors elle cache sa situation, à tout le monde, même à Jocelyn.

Ce roman se lit très vite, l’écriture est très fluide et efficace, le récit prenant. On entre dans la vie de ce personnage avec facilité et on suit ses questionnements avec un réel plaisir de lecture. Elle égrène ses désirs d’achats et de rencontres, elle remonte le fil de son passé et partage quelques souvenirs, pas toujours drôles. Jocelyne est touchante dans sa simplicité et dans sa sensibilité sans mièvrerie. C’est le personnage qui est le pilier de ce roman, ainsi que sa relation aux autres, notamment avec son mari, pour qui le lecteur ne peut s’empêcher d’éprouver un sentiment ambivalent.

J’ai sincèrement du mal à rajouter des choses à cette chronique. Ce roman n’entrera pas dans mon Panthéon personnel : il n’a pas changé ma vie, ou ma vision des choses. Toutefois, j’ai passé un excellent moment avec lui et dans quelques années, je le relirais avec plaisir. A vous de voir !

Grégoire Delacourt, La liste de mes envies, JC Lattès, 16€.

Publicités

5 réflexions au sujet de « La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt »

  1. Je te rejoins ici. Je l’ai bien aimé, mais je ne l’ai pas adoré. C’est le seul livre de Grégoire Delacourt que j’ai lu. Malgré mon avis mitigé sur ce roman-ci, je suis tentée de lire un autre de ces romans car j’ai bien aimé son style.

  2. Après en avoir tellement entendu du bien, comme toujours mes attentes étaient trop élevées et j’ai été déçue. Cela se lit vite car comme tu l’écris l’écriture est fluide mais pour le reste, je n’ai rien à ajouter.

  3. Ping : Les quatre saisons de l’été, de Grégoire Delacourt | La Critiquante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s