Un homme effacé, d’Alexandre Postel

Pardon, pardon, pardon de vous avoir abandonnés pendant si longtemps. Mais il faut me comprendre : j’ai dû m’impliquer entièrement dans mon travail, épuisant certes mais enthousiasmant également : les ateliers d’écriture de l’association du Prix du Jeune Ecrivain. Deux semaines, 8 écrivains et 76 stagiaires, c’est du boulot, surtout quand on double ça d’un festival de théâtre, musique et poésie en plein air. Bref, vous imaginez bien le peu de temps accordé à la lecture, à la rédaction de billets, etc. Heureusement, je reviens. Août est pour moi synonyme de vacances et de temps libre, j’espère donc pouvoir rattraper mon retard sur le blog.

Pour ce grand retour, j’ai choisi de vous parler d’un roman français écrit par Alexandre Postel : Un homme effacé. Un livre dérangeant, mais à lire tout de même !

Damien North est professeur de philosophie, une matière qui se perd. Il enseigne dans un université comme il en existe partout, mène une vie très tranquille, un peu routinière, un peu solitaire. Ce veuf est tout ce qu’il y a de plus classique. Jusqu’au jour où il se fait embarquer par la police, menottes aux poignets après avoir fait appel à un service d’assistance informatique. Le problème ? On aura retrouvé des photos pédopornographiques sur son disque dur. Du voyeur à violeur d’enfants, il n’y a qu’un pas, surtout quand on balance aux orties la présomption d’innocence. Damien croit en son innocence et ne comprend pas cette situation. Mais il ne crie pas à l’injustice, il endure, suit des conseils parfois mauvais, voit le comportement des personnes qui l’entourent et sont censées l’aimer, le croire, se modifier du tout au tout.

Une accusation terrible, un couperet que tout le monde va entendre. Chacun des gestes, des attitudes de Damien North vont être revu à l’aune de cette nouvelle donnée : une simple photo de sa nièce, le seul enfant qu’il côtoie dans le cadre familial, va tout remettre en question, son honnêteté, son honneur, sa condition d’homme.

Pour ce premier roman, Alexandre Postel commence fort. Il nous décrit comme une vie peut chavirer dans l’horreur. Il a créé un personnage complet, un « homme effacé » ébahi plus que paniqué par sa situation. On ne tombe jamais dans la délation, le pathos, le larmoyant, le vindicatif, non, tout est en finesse. C’est que les choses ne sont pas évidentes. Damien North ne se défend pas avec la force d’un lion, mais ne se déclare pas vaincu pour autant, son comportement soulève des questions. Il est dommage d’ailleurs que l’auteur ne joue pas plus sur ce doute qui envahit le lecteur à certaines pages : alors, innocent ou coupable ? Une fin un peu trop sèche, facile, évidente nous apporte la réponse, et c’est dommage. Il aurait été beaucoup plus fin de jouer sur l’ambiguïté de cette intrigue.

Toutefois, Alexandre Postel réussit avec brio à décrire la faible teneur de nos relations : jalousie, paranoïa, envie de nuire et de faire mal, peur ou pouvoir… Des sentiments qui peuvent semer la tempête à la moindre modification, au moindre danger. Notre société nous oblige à portée un masque : bon voisin, frère aimant, parent protecteur, avocat plus malin que la justice, collègue ami, élève modèle, etc. Des masques vite mis à terre quand un nouvelle aussi fracassante qu’une accusation de pédopornographie vient pointer le bout de son nez.

L’écriture est sans heurt, la lecture l’est tout autant. Malgré quelques longueurs, on ne lâche pas ce livre et surtout ce personnage, trop absorbé par son destin et les suites de cette affaire hors du commun. A découvrir !

 

Alexandre Postel, Un homme effacé, aux éditions Gallimard, 17€90.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un homme effacé, d’Alexandre Postel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s