Mon NaNoWriMo 2014

Cela fait tout pile 15 jours que le NaNoWriMo s’est terminé. Il est temps pour moi de revenir sur cette édition 2014.

Pour ceux qui ne connaissant cet événement de fou furieux qu’est le NaNoWriMo (National Novel Writing Month), je vous mets des liens à la fin de cet article, mais je peux aussi vous résumer cette aventure : écrire 50 000 mots en 30 jours. Bref, un truc de taré. Auquel je participe pour la deuxième année consécutive.

L’année dernière, j’avais été très studieuse, en faisant pile le nombre de mots qu’il fallait par jour, j’ai été très régulière malgré les aléas de la vie, et ça a payé puisque j’ai accouché d’un petit roman d’à peine plus de 50 000 mots. Le NaNo avait été le coup de pied aux fesses dont j’avais besoin pour arrêter de faire du sur place dans mon écriture et avancer. J’ai découvert que je pouvais écrire une histoire noire, thriller et policier sur les bords alors que ce n’est absolument pas mon style, et cette nouveauté était très enthousiasmante. J’ai laissé ce bébé roman reposer plusieurs mois dans mes tiroirs, et depuis quelques semaines je me suis lancé dans sa réécriture avec beaucoup de plaisir.

Point commun entre 2013 et 2014 : j’ai écrit quelque chose qui n’était pas du tout prévu, l’histoire est venue au fur et à mesure et je n’avais que peu d’idées de là où j’allais, mais j’y suis allée. J’ai encore cette année écrit quelque chose d’assez sombre, alors qu’à l’origine ça ne devait absolument pas se diriger dans cette direction. Ah, et autre point commun : j’ai réussi ! J’ai bien fait mes 50 000 mots !

Mon plus gros problème avec 2014 a été ma régularité. Il se trouve que mon job en ce moment a des horaires de fou (toi aussi, sois animatrice en CLAE à 50 minutes de chez toi…) et j’avais beaucoup de mal à trouver du temps, et surtout de l’énergie, pour écrire. Les premiers jours de novembre coïncidèrent avec les premiers jours dans mon nouveau travail, et je n’ai tout simplement pas pensé au NaNoWriMo. Mais je suis vite venue re-hanté le forum, et je culpabilisais de ne pas écrire cette année alors que je m’étais inscrite. Donc au bout d’une semaine, je m’y suis remise. J’ai commencé à écrire, avec une vague idée en tête sur laquelle je brodais, j’avais peur qu’elle ne tienne pas la longueur et s’essouffle en cours de route.

Cette année, sans que je ne sache vraiment pourquoi, j’étais vraiment détendue par rapport au NaNoWriMo, contrairement à l’année précédente où j’étais obsédée par mon wordcount. Il y a des jours où je n’écrivais pas alors que j’avais un retard monstrueux qui se compte en dizaine de milliers de mots ! Mais j’étais confiante.

Au bout d’une dizaine de jours, l’intrigue sur laquelle je travaillais pataugeait dans la boue et n’avançait plus. C’était un moment difficile : j’avais peur de ne jamais finir ce NaNo, et pour moi c’était inacceptable – question de fierté. Et là, j’ignore comment, une idée fabuleuse m’est venue et a complètement relancé mon histoire, et lui donnant une couleur tout à fait nouvelle. L’inspiration divine ! Grâce à elle, j’ai pu écrire plus de 30 000 mots sans m’essouffler.

C’est dans la dernière quinzaine de novembre que j’ai commencé à avoir un rythme plus soutenu, mais mes efforts du weekend étaient anéantis par la semaine de travail où j’étais peu productive. J’ai du cravaché les derniers jours, à faire entre 3 000 et 5 000 mots par jour pour être dans les temps, mais toujours sans stress. J’ai franchi la barre des 50 000 mots avec bonheur et l’intuition que je tenais là une de mes meilleures histoires.

Ce NaNoWriMo 2014 a été chaotique au niveau de l’organisation, mais je l’ai quand même remporté sans m’angoisser outre mesure, en écrivant sereinement. Encore une fois, ce challenge de l’écriture au kilomètre m’a permis de débloquer ma plume et a donné naissance à un roman dont je n’aurais jamais cru être la maman un jour !

Cet événement particulier, intense, ne peut pas convenir à tout le monde, mais je vous encourage tout de même à l’essayer un jour. C’est une expérience internationale, communautaire, humaine aussi bien que personnelle. Qui sait ? Vous écrirez peut-être le roman de votre vie grâce à ce défi ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mon NaNoWriMo 2014 »

  1. Ping : TAG La plume en herbe | La Critiquante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s