Hors de moi, de Didier Van Cauwelaert

De Didier Van Cauwelaert, j’entends le pire comme le meilleur. D’un côté, on me dit que sa lecture est toujours un bon moment, de l’autre que c’est un auteur qui ne fait pas attention. Bref, je me suis décidée à me faire une opinion moi-même en lisant son court roman Hors de moi.

Il s’agit de l’histoire d’un homme, un Américain qui réside depuis peu en France. Il se réveille suite à un accident, retourne chez lui, tout est normal pour l’instant. Mais alors qu’il sonne à sa propre porte pour retrouver sa femme, il découvre qu’un autre homme a pris sa place. Mais de façon totale et dans tous les aspects de sa vie : il se nomme comme lui, sait les mêmes choses que lui, habite chez lui, exerce son job. Il lui semble qu’on lui a volé sa vie. Mais comment expliquer que même sa propre femme ne le reconnaît pas ? Il cherche en vain des appuis, mais il semblerait que personne ne peut véritablement l’aider. Heureusement, la chauffeuse de taxi, dans la voiture de laquelle il a eu son accident, la seule dans cette ville qui l’a connu avant ce revirement de situation, lui vient en aide.

Ce livre ne paie pas de mine : une mauvaise quatrième de couverture, un titre pas très vendeur, une couverture horrible. Mais heureusement, le contenu s’avère beaucoup plus satisfaisant qu’il ne le laissait penser. Ce livre est très rapide à lire, il est efficace : en quelques pages, tous les éléments sont mis en place, l’intrigue avance au trot, pas de place pour l’éparpillement. Et heureusement : plus les pages passent, plus on a envie de connaître le dénouement – qui n’est pas décevant, ouf !

J’aurai peut-être aimé que l’auteur prenne plus son temps, qu’il aille plus en détail et en finesse pour ménager le suspense, le rendre plus insoutenable. Les personnages sont bien développés, mais leurs relations auraient pu être plus fouillées, la psychologie du personnage principal encore plus exposée.

Ma chronique sera comme ce roman : court, elle va au principal. Cette lecture a été un agréable moment, mais trop rapide à mon goût : l’auteur aurait pu passer plus de temps sur ce roman !

Didier Van Cauwelaert, Hors de moi, Le Livre de Poche, 5€.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Hors de moi, de Didier Van Cauwelaert »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s