Des vies en mieux, d’Anna Gavalda

Je suis en retard, je suis en retard. Déjà parce que je n’ai pas publié d’articles depuis longtemps. Il faut dire que j’ai été très très occupée ces derniers temps. Mais surtout parce que j’ai attendu le dernier moment pour lire la lecture commune du mois d’avril. Et c’est in extremis que je poste donc ce billet.

41-nefdxel-_sx307_bo1204203200_

Bref, passons au vif du sujet : Anna Gavalda. J’ai tout lu d’elle. Je l’aimais beaucoup ado avant de grandir et de me rendre compte que ça sonnait un peu creux ces personnages aux cœurs fendus. Très sincèrement, je pars avec un a priori négatif sur cette auteure, je n’y peux rien, c’est comme ça, c’est complètement personnel et subjectif. Et comme si j’aimais me faire du mal, j’ai choisi de mettre son dernier livre parmi les lectures communes. Il s’agit de Des vies en mieux qui retrace trois parcours distincts.

51nj-u72i0l-_sx328_bo1204203200_Billie est la première (qui avait eu droit d’ailleurs à son livre à elle il y a quelques temps). Et autant vous dire que ça commençait très mal pour moi cette histoire, car j’ai détesté cette première partie. Je levais les yeux au ciel à chaque ligne. Un monologue oral qui retrace l’histoire de sa rencontre et de son amitié avec Franck autour d’une pièce de théâtre. Sur fond d’enfance malmenée et solitaire bien sûr, pourquoi faire du neuf quand la vieille recette des âmes meurtries qui se rencontrent fonctionne, hein ? Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages, c’est même le contraire. Passons au reste de l’opus sinon je vais m’énerver.

[Les deux derniers récits ont été déjà publiés dans La vie en mieux.] Dans la deuxième partie, on rencontre Mathilde, une jeune fille qui oublie son sac dans un café. Un homme lui rend heureusement la semaine suivante. Encore une rencontre gavaldienne qui va mener notre personnage à reconsidérer sa vie pour en changer. Mais ce récit m’a paru beaucoup plus plaisant : le cadre urbain, une héroïne actuelle moins sujette aux clichés et surtout une partie de cache-cache entre les deux protagonistes qui remet du rythme, de l’intrigue dans ce livre. J’ai trouvé cela bienvenue suite au fiasco de Billie.

la-vie-en-mieuxLa dernière partie raconte l’histoire de Yann, un jeune homme à la vie et au couple un peu ennuyeux et convenus qui voit la vie d’une autre couleur après avoir rencontré ses voisins. Pourquoi pas ? J’ai eu énormément de mal avec les personnages de cette histoire, ils ne me semblaient pas réalistes et je ne savais pas par quel bout les prendre pour mieux les approcher. La fin est un peu tarabiscotée. Je n’ai ni aimé ni détesté ce récit. Disons que j’ai essayé de suivre, de m’y faire, mais qu’en fin de compte, je me suis plutôt ennuyée.

Encore une fois, un avis assez négatif. Anna Gavalda passe vraiment à côté de quelque chose et ses lecteurs aussi. Car elle a un vrai talent : dans les centaines de pages qu’elle a publié, on trouve de vrais pépites. Mais il faut qu’elle arrête de nous rabâcher la même rengaine d’une année sur l’autre. J’aimerais tant voir du neuf, et arrêter d’être déçue de façon systématique. Je veux être surprise, et ce qui me met le plus en colère, c’est qu’Anna Gavalda est vraiment capable de nous surprendre mais qu’elle se complaît de plus en plus dans son petit cocon de mots peuplés de personnages tristounets, de sentiments mielleux, de mélancolie sur fond de coucher de soleil. Il y a des façons d’aborder la souffrance, les épreuves, la relation à l’autre, sans passer par un filtre Instagram et une couche de sucre. Décidément, je ne suis pas faite pour aimer Anna Gavalda.

Anna Gavalda, Des vies en mieux, aux éditions J’ai lu, 7€80.

Publicités

21 réflexions au sujet de « Des vies en mieux, d’Anna Gavalda »

  1. C’est fou, nos avis sont complètement opposés ! J’ai aimé la première et la dernière histoire et pas trop celle du milieu, je me suis attachée aux personnages sauf à Mathilde et (j’ai oublié le nom du type qui lui rend son sac). Comme quoi, il en faut pour tous les goûts ! 🙂

  2. Voilà deux livres que je ne vais même pas tenter de lire…j’avais adoré Ensemble c’est tout, mais c’est le seul de cette auteure que j’ai aimé. J’avais essayé d’autres romans sans accrocher.
    J’ai commencé une fois Billie par curiosité et je n’ai pas pu dépasser la page 20, c’est tout dire!^^

  3. Bon, eh bien, je vois que nos avis convergent. Je viens de publier ma chronique sur Ensemble, c’est tout, et on se rejoint sur plusieurs points.
    Jolie plume, au passage… 😉

  4. Merci pour ta chronique ! J’ai lu plusieurs Anna Gavalda quand j’étais adolescente, j’avais adoré. Je me demande si j’apprécierais autant maintenant, dix ans après… Du coup je préfère conserver les bons souvenirs de cette époque plutôt que de prendre le risque d’être déçue ! Par contre j’ai lu plusieurs fois son recueil de nouvelles « J’aimerais que quelqu’un m’attende quelque part » (je crois que c’est le bon titre) que j’aime beaucoup.
    Impatiente de participer à la prochaine lecture commune 🙂

  5. Au final on a un avis assez similaire sur l’auteure. Après la lecture d’Ensemble, c’est tout, je me suis dit qu’il fallait que j’en lise un autre de l’auteure pour être sûre de mon avis mais je vais me contenter du tien sur Des vies en mieux. J’ai d’autres livres plus intéressants à lire.

  6. Voilà 10 ans qu’elle est dans ma liste des bouquins à emprunter .. et je n’ai toujours pas découvert cette romancière controversée .. j’essaierai avec un autre roman .. il y en a un que tu as plus aimé et que tu me conseilles ?

  7. Ce livre attend depuis plusieurs mois dans ma PAL. J’hésite un peu, j’ai peur d’être déçue :s J’ai beaucoup aimé ses romans « L’échappée belle » et « Ensemble c’est tout », mais comme tu le dis, je crains que cette mélancolie souvent présente dans ses histoires ne finisse par me déplaire…

  8. Je me retrouve complètement dans ta critique ! J’avais adoré « Ensemble c’est tout », et son recueil de nouvelles « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part »… Mais depuis, c’est la même rengaine, les mêmes recettes qui sentent le réchauffé… et quel dommage ! J’aimerai tellement être encore surprise par cet auteur !

  9. Oh! moi j’aime tellement cette auteure, et particulièrement pour ses personnages que je trouve terriblement attachants. Ce sont des anti-héros et ils nous parlent de notre vie à tous, commune et banale, elle sème dans ses mots un peu de ce que nous sommes et c’est ce que j’adore.. comme quoi, il en faut pour tous les goûts ! 🙂 (mais c’est vrai que je me rappelle avoir été un peu déçue des derniers livres sortis, notamment Billie)

  10. Je l’ai vu en librairie et je ne regrette pas de ne pas l’avoir acheter vu ta chronique. J’ai toujours un petit doute moi aussi concernant Anna Gavalda tout comme pour Amélie Nothomb qui a régressé je trouve dans son style. Comme tu le dis si bien se complaire dans la facilité c’est le risque de devenir des auteurs qui n’écrivent plus que pour l’argent. Si ça ne sonne pas naturel je préfère ne rien lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s