Le livre audio : pourquoi, comment ?

Je ne me sens pas encore prête pour aborder l’épineux sujet de l’e-book… mais pourquoi ne pas parler ensemble du livre audio, et de ma propre expérience avec ce dernier ?

audiobook

Mon expérience

Durant l’année qui vient de passer, j’ai vécu notamment deux choses. La première était – vous le savez car je n’arrête pas d’en parler, trop heureuse d’en voir la fin – une panne de lecture assez monumentale. La deuxième : un reprise du sport bénéfique et assidue, notamment de la course à pied. Au bout de quelques semaines voire mois à écouter de la musique quand j’allais courir seule, j’ai commencé à être lassée. Je courrais de plus en plus longtemps, de plus en plus quotidiennement : il fallait de quoi occuper mes oreilles et mon cerveau pour l’empêcher de penser « Punaise, mais pourquoi je fais ça ? Je veux m’arrêter ! »

Au début, j’ai pioché du côté des podcasts. Cette nouveauté m’a plu, mais je dois dire que j’ai également fini par m’en lasser – ça ressemblait trop à la radio pour moi. J’ai profité d’un mois d’essai pour tester l’application Audible car je voulais absolument écouter des livres audio facilement, hors connexion internet sur mon smartphone, et Audible me le permettait gratuitement pendant un mois, juste ce qu’il fallait pour que je m’assure que les livres audio et moi, ça faisait la paire. J’ai choisi de commencer par écouter un livre de développement personnel – le premier de ma vie ! Je me disais que ça ne me ferait pas de mal dans cette période où je me cherchais un peu. Je suis bien tombée : ce n’était pas trop long, bien lu, le sujet m’intéressait ! J’ai donc poursuivi : après une vraie déception (pas à cause de la lecture mais du livre en soi), je suis tombée encore sur du développement personnel mais ce livre n’était finalement pas très adapté à ce format. Ce mois-ci, j’entame ma plus longue lecture audio avec un roman young adult un peu thriller sur les bords lu par l’auteur. Et ça m’a l’air bien parti !

audiobook1

Pourquoi pas ?

Arrêtez d’être accrochés à vos livres papier comme une moule à son rocher. Ne vous fermez pas et entrevoyez tout ce que le livre audio peut faire pour vous. Il y a plein de livres que je ne désire pas lire sous forme papier, comme des gros classiques, pourtant je désire les connaître. Solution : les écouter sur l’autoroute en chemin pour les vacances par exemple ! Au lieu de la musique que j’écoute déjà très souvent, au lieu de la série que l’on met sans vraiment la regarder, on peut encore se nourrir de mots. Quel bonheur pour la plupart d’entre nous qui sommes des passionnés ! Personnellement, il m’est impossible de lire en voiture, difficilement en train et en avion, et pourtant qu’est-ce que j’en ai envie ! Le livre audio est la solution idéal !

Les désavantages

Certains livres audios me semblent chers. De mon côté, je regarde le ratio prix/heures de lectures. En-dessous de 5 heures de lecture, je ne paye pas plus dix euros personnellement… Pour les nouveautés qui coûtent un peu plus, j’utilise mon crédit audio (j’en reparle plus bas). Attention à ne pas perdre le fichier audio également (exemple : le supprimer par erreur) : si vous le revoulez après, il faudra vraisemblablement le racheter sauf si vous avez une preuve d’achat.

Un des plus grands désavantages également des livres audio, c’est que… ben, c’est de la lecture à voix haute. Certains textes ne s’y prêtent pas : personnellement, je déteste écouter des thrillers en livre audio, j’ai l’impression que ça devient des nanars ! Et la romance, je n’en parle même pas. Ça ressemble trop à des parodies à mon goût. Côté genre, je vous conseillerais plus du fantastique, des livres (attention, pas des manuels!) de développement personnel, de l’action, etc. Mais c’est un avis très personnel bien sûr ! Pensez aussi à vérifier, s’il y en a, les avis et les commentaires avant d’acheter un livre audio (pas juste un livre mais bien un livre audio) : bien sûr, il y aura des opinions sur l’histoire et l’écriture, mais ce qu’on recherche là c’est avant tout un avis sur la lecture. En français, je n’ai jamais eu à me plaindre de la qualité des enregistrements. Disons plutôt que c’est l’interprétation de la lecture à haute voix qui peut ne pas satisfaire. C’est un vrai travail ! Prenez par exemple le livre audio d’Harry Potter à l’école des sorciers : je vous jure que c’est… beurk. Lire des dialogues n’est pas simple, je l’admets, mais ici c’est une véritable catastrophe qui vous sort complètement de cette histoire.

C’est donc de la lecture à voix haute. Personnellement, je préfère les voix d’hommes – les voix de femmes m’insupportent, allez savoir pourquoi – et elles sont souvent assez graves. Rajoutez à cela que la plupart des applications n’ont pas d’ajustement du volume (il faudra se contenter de celui du smartphone) et ça donne une lecture parfois inaudible, pas assez intelligible. Pour moi, impossible d’entendre quoique ce soit d’un livre audio dans le métro et quand je cours dans une rue très passante, je n’entends pas grand-chose non plus.

Les bons plans

Si vous souhaitez avant tout écouter vos livres audio chez vous, pendant la cuisine par exemple, la meilleure solution est vraiment d’emprunter les livres audio de votre choix dans votre bibliothèque ou médiathèque. En effet, de plus en plus de structures le permettent. Si vous avez un lecteur de CD à portée de main, c’est vraiment le bon plan.

Pour ma part, vu mon rythme d’écoute, je conseillerai Audible (je vous jure que ce n’est pas un placement ^^) pour ceux qui sont dans mon cas : juste un livre audio de temps en temps, dispo super facilement sur le smartphone. Pour une dizaine d’euros par mois – il s’agit d’un abonnement sans engagement, le premier mois d’essai est gratuit – vous aurez droit à un crédit audio. Avec ce dernier, vous pouvez acquérir n’importe quel livre audio, qu’importe le prix. Même l’intégrale de 50 heures de la saga Trucmuche qui coûte 73€, oui ! Autant dire que ça vaut le coup. Si vous en voulez encore un peu, il y a toujours aussi des petits prix sur Audible sur une sélection de livres mais il y a à manger et à boire là-dedans, qualité inégale ; des podcasts gratuits sont également disponibles pour attendre le prochain crédit audio. Pensez également aux vieux classiques, jamais très chers car libres de droits. De mon côté, ce système fonctionne parfaitement, d’autant plus que vous pouvez échanger ou rendre votre livre audio si vraiment il ne vous satisfait pas – sans en abuser bien sûr – et le service relation client est super rapide ! Mais il faut avouer que le catalogue Audible n’est pas très large en langue française et je peux comprendre que certains d’entre vous ne veuillent pas acheter chez Amazon (oui, car Audible = Amazon, hein). Le mieux est alors d’aller directement sur les sites d’éditeurs de livres audio.

Et si… ?

Dans mon utopie littéraire personnelle, où chaque acteur du livre pourrait vivre de sa passion, j’aimerais que chaque vente de livre soit un combo livre audio + livre papier + ebook (si l’acheteur le souhaite bien sûr). Je ne comprends pas le principe de devoir acheter deux fois une histoire : j’ai le livre papier, pourquoi alors on me demande de repayer pour l’ebook ? [Dans les faits, si je comprends, c’est du boulot en + à rémunérer, mais laisssez-moi imaginer mon utopie!]

Et vous, écoutez-vous des livres audio ?

livre-audio-1080x675

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s