Mille baisers pour un garçon, de Tillie Cole

Vous recherchez une romance ado pas trop longue qui vous mettra la larme à l’oeil et qui comporte son lot de mièvrerie ? Je vous conseille dans ce cas Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole.

51fCI7xYgvL._SX312_BO1204203200_

Poppie a rencontré Rune à son arrivée aux Etats-Unis. Dès leurs cinq ans, il était décidé qu’ils seraient les meilleurs amis du monde, et très vite des amoureux. Pour la vie. Mais alors que Rune doit retourner dans sa Norvège natale, Poppie le laisse sans nouvelles. Il lui faudra attendre deux ans et son retour en Amérique pour connaître les raisons de ce silence…

L’auteure prend son temps pour mettre les choses en place. Cela nous permet de bien cerner les personnages et de comprendre le titre au passage, mais ça a aussi l’inconvénient de faire durer encore un peu plus les choses. Cette romance est efficace : j’ai versé une petite larme lors de la deuxième moitié du roman, j’ai été surprise quant à la révélation qui est au centre du livre (en fait, j’avais imaginé autre chose). Les personnages sont attachants, y compris les personnages secondaires. Des thèmes comme la colère, la rancœur, le deuil sont bien exploités.

Mais il y a également beaucoup de clichés qui pollue le livre : la relation privilégiée avec la grand-mère, la relation amoureuse évidente depuis toujours et pour toujours, les baisers, la passion artistique de chacun (et évidemment, ils excellent), les bons sentiments dans les événements à la fin du livre, le courage face aux épreuves de la vie… Que de mièvrerie, ça dégouline de partout. J’aime bien la mièvrerie, surtout quand c’est couplé à des personnages forts et une bonne histoire. Mais là, tout est joué d’avance, très vite on sait ce que va donner la fin. Les personnages manquent clairement de punch et surtout de réalisme. C’est trop simplet pour moi, une réplique très mal dosée de Nos étoiles contraires. Donc oui, pour une petite lecture de vacances pour se mettre en jambes, mais ça s’arrête là.

Tillie Cole, Mille baisers pour un garçon, traduit par Charlotte Faraday, aux éditions Hachette, 16€90.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s