Bilan de février/mars 2019

Deux mois sans bilan, c’est passé vite ! J’ai été très occupée, par le travail mais aussi par la reprise du sport et le passage de mon permis de conduire. Ce qui explique les articles au lance-pierre. Je bénis les week-ends où je peux prendre de l’avance et écrire plein de posts ! Sur les réseaux sociaux également, j’ai été moins présente. Je dois avouer que ça ne me passionne plus autant, donc je fais juste ce qui me donne envie. Mon compte Instagram axé plutôt sur le sport vit tranquillement, Twitter reste quand même mon réseau social préféré. J’ai redonné vie à mon second blog et je prends beaucoup de plaisir à l’alimenter !

En mars, j’ai fait ma traditionnelle virée parisienne. J’ai fait ma touriste avec beaucoup de bonheur et j’ai passé une journée à Livre Paris. J’ai pu voir quelques conférences sympas : sur et avec Clémentine Beauvais, sur le féminisme, sur Riverdale. Je n’ai été à aucune dédicace et il faut avouer que je n’ai pas tenu la journée complète là-bas. J’aime de moins en moins ce salon où je ne me sens pas à l’aise. Pourtant j’adore énormément d’éditeurs présents là-bas, les rencontres et conférences font souvent mon bonheur mais ce salon est un temple du consumérisme, de la boulimie de lectures. Je pense vraiment me tourner vers des petits festivals, avec une âme et pas une foule si compacte dans les allées. Livre Paris… c’est trop parisien pour moi. J’ai remarqué que, finalement, je passais tout mon temps à regarder les livres de cuisine et surtout les livres jeunesse. Le prochain salon, c’est décidé, ce sera donc le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil ! J’ai eu l’occasion de le faire dans le passé et j’en garde un excellent souvenir. Et vous, quel est votre opinion sur Livre Paris ?

IMG_20190316_194302.jpg

Côté lecture, j’ai pas mal lu en février et plus rien du tout en mars. En effet, comme je l’ai expliqué dans un précédent article, je suis bénévole au Prix du Jeune Écrivain et en mars je lis beaucoup de manuscrits pour les lectures internes. Le reste passe donc au second plan. Rétrospective en quelques mots sur mes lectures, chacun a déjà un billet rien que pour lui dispo sur le blog si vous voulez en savoir plus.

  • Un mariage anglais de Claire Fuller : on découvre une famille, les deux grandes filles sont adultes, la mère a disparu mais elle revit à travers des lettres écrites à son mari que le lecteur découvre peu à peu. Roman doux mais oubliable.
  • Did I Mention I Miss You ? d’Estelle Maskame : c’est le dernier tome de cette bonne saga de romance, entre Eden et son demi-frère par alliance Tyler. L’histoire est un peu éparpillée, ça ne vaut pas le premier opus mais c’était mon petit péché mignon !
  • L’Adversaire d’Emmanuel Carrère où l’auteur revient sur l’affaire Romand. Un père et mari qui a fait croire à tout le monde qu’il était un grand médecin. Le mensonge l’a rattrapé et il a fini par tuer sa famille. Ce petit récit est très intéressant, même si l’écriture n’est pas toujours évident.
  • L’envers de l’espoir de Mechtilda Borrmann : prostitution, disparition, Tchernobyl, enquête. Histoire multiple, un peu fouillis mais on se prend au jeu.
  • Et tu trouveras le trésor qui dort en toi de Laurent Gounelle : Alice veut aider son ami prêtre à remplir son église. Voyage initiatique à travers les religions, les sagesses orientales. Le projet de l’auteur est intéressant, mais le travail de la fiction est très moyen.
  • La fille du train de Paula Hawkins : une femme disparaît. Histoires de couples. Voilà. Les personnages ne sont pas terribles, il n’y a pas un gros suspens non plus. Passable.
  • La Dernière des Stanfield de Marc Levy : il est au Québec, elle à Londres. Ils reçoivent tous deux une lettre anonyme leur annonçant que leur mère respective a un passé criminel. Bien sûr, ils vont donc se rencontrer et chercher à en savoir plus. Histoire sur trois générations qui est vraiment prenante. Mais fin nullissime…
  • 514syd1oyrl._sx195_Songe à la douceur de Clémentine Beauvais : une vraie découverte, un chef d’œuvre écrit en vers libres et qui se lit comme un roman d’amour. La réécriture moderne et parisienne d’Eugène Onéguine. Un vrai bonheur de lecture, c’est un coup de cœur !
  • La conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole : Ignatius Reilly, trentenaire à l’allure éléphantesque, intelligent, bizarre, qui n’a pas la langue dans sa poche ni de retenue et se dispute constamment avec sa mère, doit trouver un travail. Personnage hors norme, dialogues très particuliers… c’est assez fascinant mais ça ne plaira pas à tout le monde.
  • Madame Bovary de Flaubert : j’avais oublié à quel point la langue de Flaubert était belle, à quel point je détestais aussi son personnage d’Emma… Un classique indémodable !

Rendez-vous dans un mois pour un prochain bilan ! Normalement j’aurais eu le temps de lire un peu plus !

Publicités

Mes résolutions livresques 2019

Ne lire que ce qui me donne envie

C’est déjà en bonne voie ! Pour moi, cela signifie de ne pas hésiter à arrêter ma lecture si finalement ça ne colle pas, ce qui était avant mission impossible. J’ai toujours très peur de retomber dans une panne de lecture intersidérale comme celle que j’ai eu l’an dernier, donc je vais me chouchouter en ne prenant que des lectures doudous ! Je ne veux lire que des choses qui me font très envie. Alors oui, j’ai le désir un jour de découvrir tous les romans de ma PAL, tous les classiques que je ne connais pas encore… mais pour l’instant, il n’y a pas cette petite étincelle de désir qui naît quand je lis leur résumé. Dans ces cas-là, je ne force pas les choses.

Si j’ai envie de lire tous les derniers livres à la mode, je le ferai, quitte à les acheter. Même si ça ne sera pas très original sur le blog, même si ça ne fera pas baisser ma PAL.

Je ne me donne pas de limites

En terme de lecture par exemple. J’ai la chance d’avoir un amoureux super compréhensif : si je fais mon ermite pendant toute une soirée en me terrant sans un mot dans la chambre pour dévorer un bouquin je peux. Qu’est-ce que j’aime ces crises boulimiques de lectures avec un truc à grignoter et un bon thé !

Ne pas se donner de limites, c’est aussi dévorer toute une saga d’un coup alors qu’avant j’évitais pour apporter un peu plus de diversité au blog – mais à présent, c’est fini.

En termes de nombres de livres ou de pages, il n’y a aucun maximum, ni aucun minimum. Seule une lecture en cours alors que je dois rendre le livre à la bibliothèque peut devenir un peu urgente, mais je suis assez prévoyante…

image-photo_big78453

Je découvre de nouvelles choses

Tout doucement, en picorant, je souhaite aller vers d’autres horizons. J’ai vraiment re-découvert le young-adult, les livres de développement personnel et les romances il y a peu, je veux aller plus loin, vers des genres que je lisais peu ou pas. Par exemple, j’aimerais bien tenter un roman de détective, une réécriture de conte ou un roman de science fiction… J’ai quelques pistes, j’y vais en douceur, histoire de ne pas créer de blocages à cause d’une mauvaise lecture.

En tout cas, je vais m’éparpiller, et c’est super !

Aménager ma lecture

Je ne me mets pas la pression pour cet objectif, disons que ce serait du plus ! Dans mon appartement, je lis un peu n’importe où, avec une préférence pour le lit – la lumière dans la chambre en journée est idéal… et j’ai un sur-matelas chauffant <3. Mais sinon, un peu sur le canapé, un peu sur le fatboy… J’aimerais bien choisir un endroit où je sais que toutes les conditions idéales seront réunies pour lire. Ça voudra sûrement dire acheter un fauteuil ou des coussins en plus, une lampe… A voir, bref, mais je veux vraiment que l’activité « lecture » en soit une, à part entière, et pas juste un squattage pour passer le temps.

Dans la même optique, je sais que me journées vont être de plus en plus chargées, car en plus du travail, j’ai un objectif sportif pour octobre qui va me demander pas mal d’implication. Je n’ai plus mes trajets quotidiens en métro depuis longtemps pour trouver un moment de répit pour lire. Je souhaiterais donc ritualiser un moment lecture, même si pour l’instant, je ne sais pas vraiment quand.

horaires_bibliotheque_vacances_fevrier

Partager

Cela fait deux mois maintenant que je suis revenue sur la blogosphère, et c’est un vrai bonheur. Au début, je me contentais juste de reposter des articles, mais au fur et à mesure, je prends plaisir à retraîner sur Twitter, à regarder Booktube et à suivre les blogs livresques. Pour 2019, je souhaiterai participer à au moins un challenge lecture ! J’ai tellement hâte : choisir des livres, prépare sa PAL, vous la partager, vous suivre dans vos lectures… Ralalala, comme ça m’avait manqué tout ça !

Et peut-être dans un an… les lectures communes du blog renaîtront ?

En conclusion

Des résolutions sous le signe du plaisir de lire, pour reprendre sur les chapeaux de roue et continuer ainsi. La lecture est vraiment un gros morceau de ma vie, et lui donner une vraie place à travers ces résolutions – qui ne sont pas des mots en l’air pour moi – c’est le minimum que je puisse faire.