Dictionnaire insolite de Venise, de Lucien d’Azay

editions-cosmopole-guide-dictionnaire-insolite-venise-couvertureEt si on voyageait un peu ? Ceux qui me connaissent le savent : ma destination favorite, c’est l’Italie. Et j’ai eu la chance de pouvoir y aller plusieurs fois. Dernière escapade en date : Venise avec une amie. Nous avons toutes deux été subjuguées par la Sérénissime qui nous en a mis plein les yeux ! Pour continuer un peu le voyage, plusieurs mois après, cette amie en question m’a gentiment donné le Dictionnaire insolite de Venise de Lucien d’Azay qu’elle avait elle-même beaucoup aimé. Petit plongeon dans l’ouvrage en question…

Saviez-vous qu’à Venise les avis de décès étaient affichés en pleine rue ? Ou que le fameux café Florian était le plus vieux de l’Italie ? Et qu’il y avait un ancien ghetto juif dans le cité ? Plus que des données historiques ou culturelles, cet petit livre vous permettra également de comprendre la Venise d’hier, celle des marchés maritimes et des palazzi, mais aussi celle d’aujourd’hui, dont la lagune est en danger, celle des Vénitiens à l’accent inimitable. Je pense que ce dictionnaire est un bon préambule pour un voyage dans la Sérénissime car il donne des conseils, des adresses même ! Comment prononcer tel mot, quels sont les plats incontournables, etc. Évidemment, ça ne remplacera jamais un vrai guide touristique mais cela ouvre l’esprit, invite à la rêverie. Dans mon cas, j’ai eu beaucoup de bonheur à revenir dans les petites ruelles vénitiennes, à revoir les campi (les places), les ponts… Je regrette presque d’avoir raté certaines choses que j’ai apprise dans ce livre, notamment les noms de quelques écrivains célèbres qui ont séjourné dans la ville.

8277

L’édition est soignée et très agréable. Le style est parfois abrupte, froid et prend de la distance avec le lecteur. Certaines entrées du dictionnaire m’ont franchement ennuyée également mais je ne suis pas très étonnée pour cela. Mais malgré ses défauts, je conseillerai cet ouvrage à quiconque est intéressé par Venise : on sent que l’auteur est un connaisseur voire même un amoureux de la ville et on se laisse prendre au jeu de le suivre partout. C’est un appel au voyage dans une des plus belles cités du monde, vrai foisonnement culturel, à l’héritage historique immense.

Croyez-moi, Venise est différente de tout ce qu’on peut voir ailleurs, et je vous invite vraiment à vivre cette expérience par vous-même. A défaut, ce Dictionnaire insolite fera très bien l’affaire comme palliatif ! Vous connaîtrez tout sur le club des longues moustaches, les gondoles, les casini, le concert des Pink Floyd et j’en passe ! Alors n’hésitez pas.

Lucien d’Azay, Dictionnaire insolite de Venise, aux éditions Cosmopole, 11€

Publicités