Ces scènes des salons du livre

  • La personne qui essaie discrètement de te doubler dans la file d’attente d’une dédicace
  • La grande scène réservée à un débat quelconque, où ne vont que des retraités, où tu as l’impression de ne pas être une adulte en comparaison

  • Le bafouillage ou l’oubli de la langue française durant cette dédicace en question car tu es trop ému(e)

  • Ce moment gênant lors d’une rencontre ou d’un débat où tu ne comprends pas vraiment les propos du traducteur ou de la personne qui a le micro à cause de son accent trop prononcé…

  • Se faire bousculer sans même un pardon

  • Faire tomber une pile de livres à cause de son manteau

  • Se rendre compte qu’on ne plus acheter de livres car, vraiment, on n’a plus la place

  • Avoir chaud, ou avoir froid. Avoir envie d’aller aux toilettes mais la queue est longue

  • Râler parce qu’on ne peut pas circuler facilement

  • Être mal à l’aise de se faire alpaguer par des petits éditeurs qui ne font pas d’ouvrages qui nous intéressent

  • A l’inverse, dégotter le stand d’un petit éditeur dont on adore une de ses collections et pouvoir lui dire !

  • Pouvoir dire après « Eh, j’ai vu /nom d’auteur très célèbre/ »

  • Avoir très mal aux pieds à force de piétiner

  • Mal manger : assis dans un courant d’air dans un coin pour boulotter un sandwich trop cher

  • Être surexcité(e) et tellement content(e) d’être là !

  • Croiser des amis pas vus depuis longue date

  • La pause salvatrice autour d’un café !

  • Rencontrer des gens inattendus (exemple : Francis Lalanne, c’est du vécu)

  • Être émerveillé aux rayons jeunesse par toutes les dernières sorties

  • S’être fait un planning très précis des débats, rencontres et dédicaces intéressantes

  • Avoir ramené son chéquier, au cas où

  • Se laisser embarquer ou venir par hasard à un événement du type remise de prix, etc.

  • Avoir perdu son stylo alors que tu veux noter des infos

  • Prendre des photos – se rendre compte que l’appareil photo de son téléphone n’est pas de super qualité

  • Avoir mal à la tête

  • Partager sur les réseaux sociaux

  • Avoir le sourire en voyant tous ses ados et ses enfants mordus de lecture.

  • Puis râler quand tu es coincé derrière un groupe scolaire dans une allée

  • Essayer de faire tous les stands.

  • Se perdre dans les allées mal indiquées, revenir sur ses pas plein de fois

 

silq_2015_foule

Et vous, que retenez-vous des salons du livre ? Quels sont pour vous les incontournables, ceux qui méritent le déplacement ?