Comment devenir un brillant écrivain, d’Aloysius Chabossot

Comment devenir un brillant écrivain alors que rien (mais rien) ne vous y prédispose. On se pose tous la question à un moment ou à un autre, puisque une grande majorité des Français aimerait écrire. Oui, mais dans cet article je ne vais pas répondre à cette question si épineuse, quand bien même j’essaie de trouver quelques réponses dans mon master. Non, en réalité, c’est le titre d’un livre d’Aloysius Chabossot, une plume qui sévit sur le net, même si elle n’a en réalité publié aucun « vrai » roman – ce qui n’enlève rien à ses qualités, vive les plumes numériques !

 

Dans ce livre, l’auteur nous propose un petit guide qui aborde les préliminaires à l’écriture, les travaux romanesques en soi, le démarchage de l’éditeur. C’est assez complet, même si je regrette qu’il n’y ait pas de vrais aides pour la narration, la construction d’un personnage pas exemple. Par contre, des conseils pour notre futur passage à la télévision en tant qu’auteur publié, ça il y en a ! On survole un peu tout, sans vraiment rentrer dans le vif du sujet. Il faut mettre en avant la sincérité de l’auteur, qui vous fait bien comprendre que devenir un bon écrivain édité, ce n’est franchement pas donné à tout le monde – ce qui est vrai – au lieu de nous bercer d’illusions avec ses recettes magiques.

Le ton de l’auteur est caustique, on sourit, on rigole, on se moque des Levy et autres Beigbeder, pas de langue de bois ici. C’est un peu trop parodique pour être pris au sérieux, mais au moins la lecture de ce livre n’est pas ennuyeuse. C’est même plutôt agréable : les références sont connues, on ne se perd pas en théorie littéraire, les exemples sont bien trouvés.

Toutefois, je doute que ce livre soit d’une vraie utilité pour l’écrivain en herbe. Les conseils sont très superficiels, même s’ils ont leur part de vérité. Les pièges à éviter sont connus de tous (ben oui, l’édition à compte d’auteur c’est un attrape-nigaud pour celui qui veut être publié à compte d’éditeur). Les topoï, on en a à la pelle.

Bref, une œuvre légère, dont la lecture est charmante mais ça s’arrête là.

Aloysius Chabossot, Comment devenir un brillant écrivain, aux éditions Milan, 14€00.