Récap’ de janvier 2019

Je me suis dit qu’on pouvait commencer cette nouvelle année avec un nouveau rituel : récapituler chaque mois mes lectures, faire le point sur celles qui ont été décevantes, surprenantes, divertissantes, poignantes…

femme20qui20lit20un20livre20l27hiver20

En janvier 2019, j’ai donc lu 12 livres. Les voici dans l’ordre, mes coups de cœur en gras :

  1. Un peu de soleil dans l’eau froide de Françoise Sagan : une écriture personnelle, mais une histoire qui m’a peu marquée.
  2. La forêt des ombres de Franck Thilliez : un thriller pas inoubliable, mais divertissant.
  3. Le mystère Henri Pick de David Foenkinos : c’est drôle, les personnages sont bien construits, petit roman agréable.
  4. Le manoir de Tyneford de Natasha Solomons : roman historique un peu trop long mais prenant.
  5. La sélection de Kiera Cass : c’est le premier tome de cette saga. Histoire dystopique pour young-adult : un vrai coup de cœur !
  6. Le Monde de Sophie de Jostein Gardner : apprendre la philosophie en lisant en roman. Une démarche intéressante, un livre qui se déguste.
  7. L’intérêt de l’enfant de Ian McEwan : livre court, roman poignant. Protection de l’enfant, tribunaux et droit de la famille, déliquescence d’un couple.
  8. Tout ce qui est solide se dissout dans l’air de Darragh McKeon : roman choral autour de la catastrophe de Tchernobyl. Bien mené, belle plume.
  9. Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi : histoire feel-good d’une petite famille partie en road-trip. Le plein de moments tout doux, des personnages attachants mais je l’oublierai assez vite.
  10. L’enfant du lac de Kate Morton : j’avais fondé beaucoup d’espoir sur ce gros pavé mêlant les époques sur fond d’enquête, de disparition d’enfant. Un roman réussi mais vraiment trop long et tortueux pour moi.
  11. Le Lambeau de Philippe Lançon : il a vécu l’attentat de Charlie Hebdo, y a perdu un bout de la mâchoire. Histoire d’un après, écriture magistrale, récit d’utilité publique.
  12. L’élite de Kiera Cass : la suite de La sélection. Un tome 2 plus mou que le premier, l’action piétine, mais je suis toujours aussi amoureuse de l’intrigue et des personnages même si le triangle amoureux commence à me courir sur le haricot.

Les chroniques sont déjà en ligne ou arrivent !

En passant, je voulais vous partager la chaîne Youtube en direct qui passe non-stop des musiques chill. Je l’écoute pratiquement pour toutes mes lectures (quand ça colle, sinon j’écoute plutôt du classique).

Le point du lundi #8

Et nous nous retrouvons une huitième fois pour le point du lundi.

In my mailbox

Un très court In My Mailbox aujourd’hui, car je n’ai rien acheté et rien emprunté à la médiathèque, bien que ce dernier point risque vite de changer, vu que je vais y travailler toute la semaine, au milieu de centaines tentations littéraires.

En revanche, j’ai reçu un livre, dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire chez Price Minister : Lady Hunt d’Hélène Frappat. Encore merci pour cet envoi, j’ai commencé la lecture et après quelques pages d’incertitude, la chose se présente de mieux en mieux !

 

 

Passons au « C’est lundi, que lisez-vous ? »

La semaine dernière, j’ai abandonné la lecture de Marie Stuart de Stefan Zweig, je ne suis pas arrivée à rentrer dans le texte. Mais j’ai lu Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé, une lecture décevante dont vous aurez la chronique très bientôt, ainsi que Tout bouge autour de moi de Dany Laferrière, qui nous parle du séisme qui a touché Haïti.

En ce moment, je lis Lady Hunt d’Hélène Frappat donc.

Et après, je lirais vraisemblablement La cote 400 de Sophie Divry, le monologue d’une bibliothécaire.

Bonne semaine à tous !

Le point du lundi #7

Et nous nous retrouverons pour le point du lundi !

Pour ceux qui se le demandent, la rencontre avec Roger Grenier c’est très bien passé ! Il était en forme et a répondu avec plaisir à nos multiples questions.

Mais parlons plutôt de In My Mailbox.

In my mailbox

Cette semaine, je n’ai rien acheté ou reçu mais j’ai encore explosé mon compte lecteur à la médiathèque alors que je voulais me refréner. En plus des emprunts des semaines précédentes, que j’ai toujours, j’ai pris La pierre de Rosette de Robert Solé et Dominique Valbelle mais aussi un roman d’un auteur qui n’a pas que des bonnes critiques, mais comme je le côtoie sur Twitter, je souhaite me faire ma propre opinion : Sayonara baby de Fabrice Colin.

Et maintenant, « C’est lundi, que lisez-vous ? »

Cette semaine, j’ai lu La femme de l’Allemand de Marie Sizun et le très frustrant roman de Delphine de Vigan, Les heures souterraines.

la femme de l'all

En ce moment, je lis Marie Stuart de Stefan Zweig.

Et après, je vais sûrement lire Mangez-le si vous voulez de Jean Teulé.

 

A la semaine prochaine pour un autre rendez-vous !

Le point du lundi #5

On se retrouve pour le rendez-vous hebdomadaire du blog. J’espère que vous avez bien supportez notre entrée en octobre et donc cette inexorable descente en enfer qu’est l’arrivée de l’hiver. Tout de suite, on commence par le In My Mailbox !

In my mailbox

Que des emprunts encore une fois, car je suis fauchée fauchée et que, bossant à la médiathèque, je ne peux pas m’empêcher d’emprunter tout ce que je vois. Voici ma récolte de la semaine dernière :

  • Les Embuscades + Dans le secret d’une photo + Trois heures du matin : Fitzgerald de Roger Grenier, pour préparer ma rencontre avec ce grand monsieur !
  • Marie Stuart de Stefan Zweig car ça fait longtemps que j’avais envie de lire une des biographies écrites par cet auteur.
  • Éloge des bibliothèques de Baptiste-Marrey, pour tordre le cou aux idées reçues.
  • Le plus drôles de McSweeney’s, je n’ai absolument aucune idée de ce que c’est, mais visiblement ça a l’air drôle.
  • Journal d’Amérique de Bertolt Brecht car ça fait trop longtemps que je repousse ma lecture de cet auteur.
  • Et pour finir Mangez-le si vous voulez, que je voulais lire depuis sa sortir (mais ciel ! que la couverture est moche !)

Roger Grenier

 

 

Voilà, passons maintenant au traditionnel « C’est lundi, que lisez-vous ? »

La semaine dernière, j’ai lu Dans le secret d’une photo et Les Larmes d’Ulysse de Roger Grenier, ainsi que Chroniques d’un pompier volontaire de Patrice Romain. J’ai abandonné par manque d’intérêt Le Syndrome Nerval de Caroline Guntmann et Trois heures du matin : Fitzgerald de Grenier.

En ce moment, je lis Journal d’Hélène Berr. Très beau.

Puis, je lirais sûrement Les Embuscades, de Grenier toujours, suivi vraisemblablement par La femme de l’Allemand par Marie Sizun.

A bientôt pour de nouvelles chroniques !

Le point du lundi #2

Aujourd’hui, c’est le point du lundi #2 qui, je le rappelle, regroupe le traditionnel In My Mailbox posté généralement le dimanche et le « C’est lundi, que lisez-vous? »

En avant pour IMM !

 In my mailbox

Le résultat des courses est plus calme que la semaine dernière. Je n’ai craqué que sur World War Z de Max Brooks (en édition collector!), car comme pour Gatsby, je préfère lire le livre avant de voir le film qui promet d’être très bon ! Sinon, j’ai décidé de me remettre cette année à l’anglais, une langue dont je n’ai que le niveau du survivant et pour cela je m’aide de deux petits ouvrages de Librio à 2€ sur la grammaire et le vocabulaire anglais.

Côté emprunt à la médiathèque, normalement je ne devrais rien avoir puisque j’avais décidé la semaine dernière de ne pas me réabonner tant que ma PAL n’avait pas significativement baissé. Oui, mais. Mais il se trouve que depuis j’ai commencé à y travailler à cette médiathèque, mon premier weekend de boulot étant le 7 et le 8 septembre, et automatiquement, mon abonnement a été renouvelé, un petit cadeau de l’administration. Et j’avais une réservation qui est finalement arrivée entre temps. Il aurait été bête de ne pas saisir l’occasion… Il s’agit de L’été slovène de Clément Bénech, un très jeune auteur que j’admire pour son succès à son si jeune âge mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire donc.

Bon, et j’ai rajouté également deux lectures étudiantes, empruntées à la bibliothèque universitaire : Le violon de Rotschild (oui, écrit sans « h » dans mon édition) d’Anton Tchékov et un recueil de nouvelles du même auteur dont j’ai complètement oubliée la référence (et vu que je ne l’ai pas à portée de mains là tout de suite….)

C’est tout !

Voyons voir mes lectures

La semaine passée, j’ai lu… Ben que La Rivière Contrariée de Géry de Pierpont, qui m’a donné du fil à retordre.

En ce moment, je lis… Le violon de Rotschild d’Anton Tchékov, hâte de découvrir cet auteur !

Puis, je lirais… La couleur des sentiments de Kathryn Stockett.

Et voilà, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau point ! Bonne semaine de lecture à tous !