Le point du lundi #2

Aujourd’hui, c’est le point du lundi #2 qui, je le rappelle, regroupe le traditionnel In My Mailbox posté généralement le dimanche et le « C’est lundi, que lisez-vous? »

En avant pour IMM !

 In my mailbox

Le résultat des courses est plus calme que la semaine dernière. Je n’ai craqué que sur World War Z de Max Brooks (en édition collector!), car comme pour Gatsby, je préfère lire le livre avant de voir le film qui promet d’être très bon ! Sinon, j’ai décidé de me remettre cette année à l’anglais, une langue dont je n’ai que le niveau du survivant et pour cela je m’aide de deux petits ouvrages de Librio à 2€ sur la grammaire et le vocabulaire anglais.

Côté emprunt à la médiathèque, normalement je ne devrais rien avoir puisque j’avais décidé la semaine dernière de ne pas me réabonner tant que ma PAL n’avait pas significativement baissé. Oui, mais. Mais il se trouve que depuis j’ai commencé à y travailler à cette médiathèque, mon premier weekend de boulot étant le 7 et le 8 septembre, et automatiquement, mon abonnement a été renouvelé, un petit cadeau de l’administration. Et j’avais une réservation qui est finalement arrivée entre temps. Il aurait été bête de ne pas saisir l’occasion… Il s’agit de L’été slovène de Clément Bénech, un très jeune auteur que j’admire pour son succès à son si jeune âge mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire donc.

Bon, et j’ai rajouté également deux lectures étudiantes, empruntées à la bibliothèque universitaire : Le violon de Rotschild (oui, écrit sans « h » dans mon édition) d’Anton Tchékov et un recueil de nouvelles du même auteur dont j’ai complètement oubliée la référence (et vu que je ne l’ai pas à portée de mains là tout de suite….)

C’est tout !

Voyons voir mes lectures

La semaine passée, j’ai lu… Ben que La Rivière Contrariée de Géry de Pierpont, qui m’a donné du fil à retordre.

En ce moment, je lis… Le violon de Rotschild d’Anton Tchékov, hâte de découvrir cet auteur !

Puis, je lirais… La couleur des sentiments de Kathryn Stockett.

Et voilà, on se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau point ! Bonne semaine de lecture à tous !

Surprise #3

book_by_AlphaONE666

Quand je vous lis, je me prends à rêver. J’en ai croisé des apprentis poètes, des rêveurs, des soi-disant scénaristes, des romanciers en devenir. Mais j’ai vu également leurs livres non finis, abandonnés dans un tiroir, leurs ébauches arrêtées en plein élan, leur courage cassé en plein vol. Mais quand je vois votre écriture, sûre d’elle, arrivée à terme, je me dis que cela est possible. Je me dis que l’écriture peut aboutir à quelque chose et faire de nous autre chose que des frustrés passionnés par les signes. Moi aussi je veux cette part de bonheur du travail fini, cette fierté d’une réussite personnelle, ce succès au défi continuel imposé par les mots. Peut-être y a-t-il un moment où la maturité arrive, où l’on n’a plus qu’à se baisser pour ramasser le fruit de notre labeur ? Ou l’écriture n’est-elle qu’une quête épuisante ?
C’est toute son ambivalence, à la fois amoureuse et distante, il faut la saisir, l’attraper, en prendre possession et la faire sienne. Mais pour cela, seul l’entraînement peut servir, avec une certaine dose de talent sûrement indispensable à la réussite. L’écriture se lit chez les autres, premier passage obligé pour la voir en soi. Se plonger dans d’autres livres, d’autres styles, d’autres histoires, s’en enivrer, en faire un point de départ pour commencer cette grande aventure de la plume puis petit à petit s’en détacher et prendre son indépendance. Pour peut-être rejoindre ce grand panthéon des écrivains et être à son tour lu.