Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil 2016

Aaaaaaah le SLPJ ! En toutes lettres : le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Un rendez-vous incontournable de la scène littéraire qui a bien meilleure presse que Livre Paris. Et pour cause… Plus familiale, plus accueillant, plus chaleureux, plus humain. Un exemple tout bête ? La place est à seulement cinq euros en plein tarif, et sur les cinq euros, vous avez quatre euros à retirer en chèque Lire, valable sur la grande majorité des stands, ou plus tard en librairies. Ça, c’est une bonne idée, une bonne politique d’ouverture culturelle. (Comparez un peu avec Livre Paris…).

big2016-slpj-montreuil-portrait

J’y étais allé une fois, il y a quatre ans, sans vraiment savoir où je mettais les pieds. A l’époque je ne lisais pas de littérature jeunesse et YA, aucune saga, etc. La différence aujourd’hui ? Ce genre de lectures est devenu habituelle, je travaille avec des enfants autour des livres et de l’écriture. L’envie de me rendre à Montreuil a pointé le bout de son nez. En plus ce serait l’occasion de voir des amis à Paris, ainsi que la choupinette Cindy Van Wilder. Puis, par le plus grand des hasards, il s’est trouvé que le Salon du Cheval se déroulait en même temps – un vrai rêve de gamine –, je n’ai donc plus hésité une seule seconde : Paris, me voilà !

IMG_20161204_112253.jpg

Travail oblige, je n’ai pu me rendre au Salon que le dimanche, avant de prendre mon avion retour. Peu de temps donc, mais autant dire que j’en ai bien profité ! J‘ai fait avec un immense plaisir le tour de tous les stands, scrutant avec attention les dernières sorties, m’émerveillant devant des trésors d’édition et de créativité. L’exposition « La Règle et le Jeu » a bien failli me laisser perplexe au premier abord, mais j’ai finalement été happée par les dispositifs mis en place par le SLPJ pour nous faire découvrir ces ouvrages hors du commun. Un livre-fresque géant, Le Petit Chaperon Rouge en art minimaliste, … De vraies petites pépites. Les Pépites d’or d’ailleurs ! Un prix remis aux meilleurs livres jeunesse (plusieurs catégories selon la tranche d’âge du public visé) : que des choix que je ne peux qu’approuver après avoir découvert les lauréats.

51ov2b2rgnvl-_sx316_bo1204203200_Côté rencontre, j’ai recroisé des visages familiers avec un immense plaisir. J’ai été très sage niveau achats, je n’avais de toute façon pas d’autres choix (merci l’avion sans bagage en soute…). Je n’ai donc acheté qu’un seul et unique livre : le troisième tome des Outrepasseurs, avec la jolie dédicace de Cindy Van Wilder (*cœur cœur cœur*). Pourtant, ce n’était pas les dédicaces intéressantes qui manquaient ! Mais j’ai décidé d’être raisonnable (avec le plan machiavélique de revenir en mars pour Livre Paris, accompagnée d’un bagage en soute vide à l’aller, mais bien rempli de livres au retour, muahaha !).

Montreuil, c’est petit, c’est chaleureux. C’est le parti pris de petites alcôves pour les rencontres ou les pôles plus spécifiques. Il est vrai qu’on est vite à l’étroit, il ne faut pas avoir peur du monde ! Je regrette, il est vrai, les larges scènes, spacieuses, de Livre Paris où on trouvait toujours un endroit où se poser. Mais c’est bien là la seule chose que j’ai à redire. Ce fut une journée riche en découverte, en partage. Malheureusement, c’est déjà l’heure de repartir, de dire au revoir aux amis et au Salon. J’ai déjà hâte d’y retourner !

IMG_20161204_151025.jpg

Et vous, avez-vous pu y aller ? Qu’en avez-vous pensé ?

Les Outrepasseurs (T.2) : La Reine des Neiges, de Cindy Van Wilder

Je reviens enfin sur le blog. Après un mois sans nouvelle. Comprenez-moi bien, j’étais occupée jusqu’au cou par le NaNoWriMo (je vous en reparlerai bientôt) et écrire autre chose était bien au-dessus de mes forces. Mais me revoilà. Mieux vaut tard que jamais. Et demain déjà je m’envole pour Paris, pour visiter le Salon du Cheval (un rêve de gamine qui se réalise) et, bien évidemment, le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil, de son petit nom SLPJ. L’article d’aujourd’hui est d’ailleurs un peu en lien avec cet événement puisque la lecture que je vais vous présenter, je l’ai faite pour ce salon. En effet, je vais y retrouver la choupinette Cindy Van Wilder, auteure des Outrepasseurs. J’avais adoré le tome 1, je me suis donc empressé de lire le tome 2 avant de la rencontrer (et afin d’acheter et de me faire dédicacer le tome 3 :p).

tome-2-les-outrepasseurs

Le tome 2 des Outrepasseurs s’intitule La Reine des Neiges. A l’inverse du premier opus, pas de flashback ici, on reste dans le présent avec les Héritiers qu’on nous a présenté auparavant. Et bien sûr, on retrouve notre héros, Peter. Peter, qui supporte de moins en moins d’obéir aux Outrepasseurs, et surtout à leur chef, Noble. Peter qui se pose beaucoup de questions sur le bien fondé de sa mission, sur la légitimité de celle-ci au fur et à mesure qu’il découvre le pouvoir de son clan sur les fés, et la façon dont on traite ses derniers. Il ne sait pas alors qu’une figure du passé va ressurgir pour semer le trouble dans leurs vies et qu’une malédiction est en route, les menaçant tous.

C’est un moment charnière pour les Outrepasseurs, là où tout peut changer.

L’auteure nous a pondu là un vrai page-turner qu’on ne peut pas lâcher. Pourquoi ? Grâce à ces intrigues puissantes et addictives qui s’entrecroisent et se rejoignent, grâce à ces personnages principaux complexes et attachants qu’on veut suivre jusqu’au bout. A vrai dire, je ne pensais pas du tout que cette histoire, cette saga prendrait ce chemin-là, en tout cas pas dès le deuxième tome ! Cindy Van Wilder y va fort, et on en redemande.

201302261903

Dans le premier tome, on a appris la genèse des Outrepasseurs. Ici, on découvre avec délice leur fonctionnement de nos jours, la façon dont ils ont évolué. Eux, mais aussi la société des fés, dont la dernière représentante libre a été capturé. Et comme dans chaque système, il y a des failles. Des dangers qui viennent de là où on ne s’attend pas. Des retournements de situation époustouflants.

Il est vrai qu’il faut parfois s’accrocher. Les Outrepasseurs sont nombreux, je me suis un peu perdue à travers cette multitude de personnages mais au fil des pages, ils gagnent en épaisseur et on les reconnaît de mieux en mieux. De façon globale, le roman gagne en visibilité à chaque chapitre. On rentre plus dans l’action, moins dans l’exposition un peu mystérieuse des faits.

En une cinquantaine de pages, on devient accro. Sans compter sur une petite touche de romance que je n’ai pu qu’approuver au vu de mes sourires niais et béats ! Je me suis vraiment sentie dans mon éléments avec ce tome-là, plus que dans le premier, et suivre Peter dans ses aventures, dans ses choix a été un réel bonheur. Il faut toutefois avoir lu le tome 1 et l’avoir un peu en tête pour retomber facilement sur ses pieds dans cette lecture. Elle vous perdra peut-être un peu au début, mais vaut assurément le coup de persévérer ! Je n’ai qu’une hâte : lire le tome 3.

Et vous, avez-vous déjà lu cette trilogie ?

J’espère vous croiser au SLPJ 2016 ! Faites signe par mail, commentaire ou tweet si vous souhaitez boire un café 😉

big2016-slpj-montreuil-portrait

Cindy Van Wilder, Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges, dans la magnifique édition Gulf Stream, 18€.