Histoires jamais entendues dans un sushi bar au Japon, de Masayo Kokonoke

Que diriez-vous d’une petite balade onirique au Japon ? C’est ce que je vous propose avec ce petit recueil de nouvelles, de brèves de vie : Histoires jamais entendues dans un sushi bar au Japon de Masayo Kokonoke.

Une centaine de pages dans l’univers nippon. La ville, le ryokan, le restaurant japonais, les haïkus, ce sont des marques de fabriques du Japon, mais ce qui est la plus grande particularité de cette île, c’est cette ambiance, cet esprit de douceur et de bienveillance. Parfois la magie rentre un peu dans nos vies, le charme d’un instant, d’un endroit. J’aurais bien du mal à évoquer ces petites nouvelles : en leur cœur, il y a des personnages qui découvre la vie, ou la savoure déjà, des personnages qui pensent aux autres et qui savent aimer. Il y a aussi quelque chose de fantastique, d’inexplicable qui met du baume au cœur. On se sent bien après avoir lu ces petites histoires qui sentent bon les fleurs de cerisier et le thé chaud. Ici, les saumons parlent, là, la nature prend vie. Dans une des nouvelles, on trouve le bonheur allongé dans l’herbe, près d’une rivière, en silence ; dans une autre, c’est un petit bonjour quotidien qui crée les plus grandes mais éphémères amitiés.

L’écriture de Masayo Kokonoke est douce et poétique. Elle parvient sans peine à nous immerger dans un autre univers en quelques lignes. Elle change de mode de narration comme de chemise mais toujours avec brio, ce qui a pour effet de renouveler toujours la vision que l’on a de ses récits. Il faut se laisser porter par ses mots pour visiter les coins reculés du Japon, les bateaux de pêcheurs, les appartements calfeutrés.

Un joli voyage, un pélerinage et une lecture où on se laisse bercer par la douceur millénaire et japonaise.

Masayo Kokonoke, Histoires jamais entendues dans un sushi bar au Japon, aux éditions Le Lamantin migrateur, 7€50.

Publicités