Le Trône de Fer (L’Intégrale I), de George R. R. Martin

611814starkwinteriscominggameofthrones1

L’hiver vient. Winter is coming.

C’est la devise des Stark, qui règnent à Winterfell, l’une des contrées du Royaume des Sept Couronnes. Eddard Stark (Ned pour les intimes), est nommé Main du Roi Robert. Chance ou malédiction ? La question se pose alors que des soupçons pèsent sur les Lannister, seigneurs de Castral Roc : certains disent qu’ils auraient tué l’ancienne Main. Mais ce n’est pas la seule menace qui guette Westeros : dans d’autres contrées, une princesse déchue au sang de dragon épouse un dirigeant Dothrakis (un peuple de forts guerriers, qui ne jurent que par le cheval) et au Nord, la menace des Autres et des sauvageons par-delà le Mur effraie.

Mais l’hiver vient. Partout les prémices de la fin de ce très long été se font sentir. Et avec elles des menaces nouvelles et obscures.

84237154_oComplot, manipulation, corruption, secret. Une course au pouvoir diabolique et mortelle se joue à Westeros. Mort, sang, guerre, sexe : les pages de ce livre en sont imprégnées. Le Trône de FerL’intégrale I de George R. R. Martin est indéniablement un livre que l’on ne peut mettre qu’entre les mains d’un lecteur averti. Commencer cette lecture, c’est une immersion totale dans un autre univers qui vous happera au total pour sept très gros volumes (dont seuls les cinq premiers sont déjà sortis). J’avoue, les 100 premières pages, vous ferez des allers-retours entre le texte et la carte ou la liste des personnages principaux, histoire de mieux vous repérer. Et vous serez peut-être désarçonné par la langue (en tout cas avec cette traduction) à la fois très archaïque et recherchée, et qui devient d’un coup familière et vénale sans qu’on ne sache pourquoi. Mais on s’y fait très rapidement. C’est une vraie aventure où vous frissonnerez, vous vous enthousiasmerez, en même temps que les personnages.

Ah… ces personnages, c’est vraiment tout ce qui fait le sel de cette saga. Plus que la création d’un nouvel univers si riche et complet, plus que cette intrigue aux mille ramifications si bien travaillée. Plus même que cet art de la narration qui fait qu’on tourne les presque 800 pages avec frénésie. Chaque personnage principal (et il y a en beaucoup) est très bien développé : description du physique, habitudes, façon de parler, relation aux autres, etc. On ne s’ennuie jamais en leur compagnie et on apprend à les connaître de manière efficace et empathique. Même s’il y a peu de chance qu’on croise dans la vie une princesse Sansa ou un Tyrion Lannister, ils sont tout à fait crédibles, et cela apporte un vrai plus à l’histoire. Ils ont une vraie profondeur psychologique, une vraie épaisseur, mais surtout, ils évoluent. Et de façon réaliste.

winter-is-coming-1024

Chaque chapitre fait le zoom sur l’un d’eux : ce qu’il est en train de vivre, ce qu’il éprouve aussi. Une façon très originale et diablement efficace pour faire avancer une histoire-poulpe (comprenez : avec plusieurs bras). En effet, tout ne se résume pas à une lutte pour la couronne, oh que non ! Les egos, les alliances, les sentiments, le calcul entrent en jeu : on ne sait plus qui croire, même si on repère assez facilement qui sont les gentils, qui sont les méchants (quoique… on peut parfois hésiter!). Dans ce roman où la politique seigneuriale joue un rôle presque central, des valeurs humaines et authentiques comme la famille ou l’honneur sont aussi extrêmement importantes et ont leur place ici. Et je ne vous parle même pas des menaces extérieures, des rebondissements, etc. qui nous occupent une bonne partie du récit.

game-of-thrones-season-1-32145_00Une écriture virtuose, un traitement des personnages juste parfait, un monde fantastique riche et intéressant, une saga qui promet des surprises… Bref, que dire de plus ? C’est juste un immense coup de cœur et une très belle découverte. Je suis vraiment ravie d’avoir franchi le pas, et de m’être plongée dans cette saga. Je vais très vite continuer cette lecture, c’est certain. L’Intégrale 2 figure déjà dans ma PAL… J’avais vu la saison 1 de la série donc je connaissais déjà les péripéties de ce premier volume, et j’ai quand même pris énormément de plaisir à la lecture. Mais je suis contente de m’être retenue de voir les saisons suivantes pour me garder le bonheur entier d’une lecture faite de découvertes.

George R. R. Martin, Le Trône de Fer, L’Intégrale 1, traduction de l’américain par Jean Sola, aux éditions J’ai lu, 15€90.

Avec ce livre, je participe au challenge 1 pavé par mois et au RAT a Week Edition Winter.

Publicités

15 réflexions au sujet de « Le Trône de Fer (L’Intégrale I), de George R. R. Martin »

  1. Superbe article!! Étant fan de la série, ça me donne vraiment envie de la redécouvrir d’une manière différente à travers les livres. Merci à toi!

  2. Ping : Seule Venise, de Claudie Gallay | La Critiquante

  3. Ping : RAT Edition Winter : bilan de mi-parcours | La Critiquante

  4. Je trouve que c’est pas chose facile de se lancer dans la chronique d’un tel roman, qui est tout de même un pavé et qui est plein d’intrigues. Mais tu as très bien fais cela !
    Il faudrait vraiment que je me lance dans le lecture de l’intégrale 2, ça fait plus d’un an il me semble que j’ai lu le premier tome… J’ai peur d’avoir oublié une tonne de choses, mais bon, même si c’était une bonne lecture je ne me vois pas relire le tome 1 tout de suite. x)

  5. Ping : Liste des participants Challenge 1 pavé par mois – des livres, des livres !

  6. Ping : Challenge 1 pavé par mois : livres lus en février 2016 – des livres, des livres !

  7. Ping : TAG littéraire de A à Z | La Critiquante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s